0
Scuole Estive Internazionali
0
0
Scuole / Schools 2010
Scuole / Schools 2009
Scuole / Schools 2008
Scuole / Schools 2007
Scuole / Schools 2006
Scuole / Schools 2005
Scuole / Schools 2004
Scuole / Schools 2003
I temi di progetto/ The context: Issues and Expectations
I progetti/ Projects
I processi di stratificazione e di integrazione urbana della città archeologica
I flussi e l'accessibilità territoriale e di microambito
I processi di dismissione dell'area industriale e modalità di rapporto con la città
La città e il mare
Processi di gestione ambientale e di integrazione territoriale del Parco Nazionale dell'Asinara
"Paysages conflictuels", recomposition de limites du territoire
0
"Paysages conflictuels", recomposition de limites du territoire

DOCENTI: JM Landecy, Paola Rizzi

TUTORS: Giorgio Peghin, Tanja Congiu

STUDENTI: Adriana Filitzu, Giuseppe Manca, Laura Buonanno, Roberta Milia, Carmen Armeni, Giovanna Pinca

Dèfinition : un « Paysage conflictuel » se lit par la relation de 3 donnèes :
Usage(fonction), Image(perception), et Hèritage (fondation).

L’ètude de la composition et de la perception du paysage urbain de Porto Torres doit permettre de rèvèler les zones de conflit et les paysages non dèfinis.

La rèalisation d’un « Panorama des paysages conflictuels » (Carte N°1) divisés en plusieurs thèmes analytiques, et d’une « Palette verticale des matières et des horizons » (Carte n°1 Bis), vèritable trousse à outils des matèriaux à disposition, des icones et des constructions remarquables dèja prèsentes sur le site, doit permettre à l’architecte- urbaniste -paysagiste de dèfinir un processus de recomposition et de regènèreration des espaces urbains abandonnés.

Le territoire du fleuve est bordé d’espaces indèfinis, sans limites claires et « colonisé » par d’autres usages. Ces usages rèvèlent d’autres logiques qui s’opposent à la perception et à la logique du paysage. Le pont romain a perdu son statut de lien et le pont ferroviaire n’est plus un support d’èchanges.

La mèthodologie de recherche sur l’identitè du territoire du fleuve doit permettre de redèfinir l’usage et l’image du lieu à partir de l’hèritage. Cette « renaissance » du lieu se dèveloppera a l’emplacement originel du rapport fleuve et mer et de la cité portuaire romaine.

Les interventions se situeront dans le long du fleuve, à partir d’un axe virtuel Est -Ouest conçu comme la nouvelle « colonne vertèbrale » de structuration du Paysage.

Ces interventions seront lisibles à partir de la cartographie et la gèographie du lieu reprèsentés sur les documents suivants:

N° 2 : La carte de « Décomposition du paysage »
N° 3 : La carte des « Paysages dèplacés »
N° 4 : La Carte de « Reconstruction des paysages », et les nouveaux usages du lieu.
N° 5 : Les projets de « Ville – Paysage »








| Versione per la stampa |
 
0
Mappa del sito / Site Map
0